Ce séminaire se proposera d’étudier les différentes figures du mal à travers un corpus insistant tantôt sur sa dimension métaphysique (la finitude de la créature), tantôt sur sa dimension morale (la faute), tantôt sur sa dimension physique (la souffrance, la maladie, la misère). Nous nous attarderons entre autres sur la Théodicée de Leibniz, le Second Discours de Rousseau et la Religion dans les limites de la simple raison chez Kant. Il s’agit de voir quels sont les différents regards posés par la modernité sur ce qui défie la raison.