Ce séminaire se propose d’interroger, du point de vue de la philosophie des sciences et de l’épistémologie sociale, la nature et le rôle de l’expertise scientifique dans nos sociétés démocratiques. Seront abordées, entre autres, les questions suivantes : Comment, et sous quelles conditions, la dépendance épistémique aux experts d’un sujet connaissant est-elle justifiée ? Sur quoi reposent l’autorité épistémique de l’expert et sa reconnaissance dans l’arène publique ? L’objectivité attendue de l’expert scientifique engagé dans un débat public est-elle du même ordre que l’objectivité attendue du chercheur dans son laboratoire ? Quels modes d’articulation peut-on envisager entre expertises scientifiques et savoirs dits « profanes » ? Les travaux se nourriront également de l’analyse desituations concrètes d’interactions entre experts scientifiques et d’autres composantes de la société (décideurs politiques, associations de citoyens, etc).